Aimez-vous votre vie?

Dans ma réflexion matinale, je me pose cette question. En faisant ma lecture, je suis tombé sur un chapitre qui parle justement du sujet. L’auteur Richard Kock dans son livre le principe 80/20, il nous pose la question. Avez-vous un style de vie qui vous convient? Demandez vous ce qui suit: 

Est-ce que vis au bonne endroit?

Ai-je le sentiment d’être maître de ma vie? 

Suis-je avec la bonne personne?

Mon style de vie, est-il propice à la créativité et à la réalisation de mon plein potentiel?

Est-ce que je vois mes amis assez souvent?

Mon style de vie convient-il aussi à mon conjoint et à ma famille?

Est-ce que j’ai tout ce que je désire?

Avec les réponses, vous serez en mesure de jauger si vraiment vous aimez votre vie.  Si les réponses vous appellent à faire des réflexions, prenez de temps d’y réfléchir. Car le but que toute personne recherche c’est d’aimer sa vie. La chose la plus importante, est la créativité dans le livre de Julia Cameron, Libérez votre créativité. Elle nous entretient sur l’importance que la créativité dans notre vie, elle nous démontre que la créativité, nous permet de développer notre plein potentiel. Nous invite à tous les jours à avoir des moments où nous nous laissons aller à créer quelques choses de nouveau. 

Une autre partie de notre vie, qui prend beaucoup de place est le travail. Presque tout le monde a besoin de travailler, nul ne devrait laisser le travail accaparer tout sa vie. En général, vous êtes plus heureux ailleurs qu’au travail, mais vous devriez travailler moins ou changer d’emploi. Inversement, si vous êtes généralement plus heureux au travail qu’ailleurs, travaillez davantage ou modifier votre vie professionnelle. Vous n’aurez pas trouvé la juste mesure tant que vous ne serez pas également heureux au travail et ailleurs.

Votre carrière actuelle pourrait-être la bonne et vous pouvez vous en servir comme point de référence. Mais réfléchissez et demandez-vous si vous ne préfériez pas une autre carrière ou un autre style de vie. Élaborez diverses options pour votre style de vie actuelle et future.

Rappelez-vous que l’enthousiasme mène parfois à la réussite. Il est plus facile de transformer l’enthousiasme  en carrière que l’inverse. Trouvez un métier où l’offre et la demande sont mieux équilibré, mais un métier qui se rapproche le plus possible de votre vocation. Les travailleurs qui sont supérieurs à la moyenne sont mieux payés que ceux qui y sont inférieurs certes, mais cette différence de salaire est beaucoup trop mince pour correspondre à celle de la performance. Il s’ensuit que les meilleurs éléments ne sont jamais assez rémunérés et que les pires le sont toujours trop.

J’aimerais bien que vous soyez riches, mais n’attachez pas à l’argent plus d’importance qu’il ne le faut. L’argent peut vous aider à accéder au style de vie que vous voulez, mais attention l’argent peut vous procurer le bonheur, seulement dans la mesure où vous l’utiliserez pour devenir ce  pour quoi vous êtes fait. En général, l’argent est un chien qui a des dents et qui peut vous mordre. Quand je vous parle de richesse, je ne veux pas juste dire l’argent. Vous pouvez être riche d’amis, riche de connaissance, riche de vivre heureux avec votre conjoint(e). Depuis toujours nous pensons que la richesse est toujours une question d’argent. Vous connaissez surement quelqu’un que le fait d’avoir de l’argent l’as rendu différent. Je vous invite à savoir combien avez vous besoin pour aimez votre vie, si c’est de l’argent, des amis, des connaissances ou un conjoint(e) heureux. Prenez le temps d’y réfléchir.

Il y a des gens qui veulent réussir leur vie et il a des gens qui sont sains d’esprit. Vous devez décider de ce que sera votre vocation. Par conséquent, si vous voulez pas réussir quelques choses en particulier et si vous êtes heureux de vivre votre vie en étant riche de tout, estimez-vous chanceux. Mais si comme moi, vous vous sentez coupable et inquiet quand vous échouez et que voulez mieux réussir. La réussite devrait être facile et non pas résulter de 99% de transpiration et de 1% d’inspiration.

En terminant, ce blogue de cette semaine, va vous porter à vous poser des questions, auxquelles vous ne connaissez peut-être pas les réponses actuellement. Mais ne tardez pas trop, car tout ce qui traine se salit. Tout le travail que vous allez faire ne sera pas perdu, puisqu’il vous permettra de répondre à la question du début est-ce que j’aime ma vie?

Motivaction.coach

6, rue Béram

L’Épiphanie (Québec)

J5X3J1

514-609-7739

http://www.motivaction.coach

info@motivaction.coach

Les responsabilités!

Ce matin, j’ai le goût d’écrire sur les responsabilité que la vie nous impose. Aussitôt que nous commençons l’école, on nous impose des responsabilité d’un cadre de vie, des heures de classes, des heures de récréations, des heures de devoirs. Ce cadre est le début du sentiment de responsabilisation que la société nous éduque. Cette éducation va nous servir toute notre vie. Nous deviendrons des gens responsables ou des gens qui tenterons de devenir des gens responsables.

Lors de notre apprentissage de la vie suivant toutes les étapes, adolescent, jeune adulte, adulte, ainée, nous apprenons toujours sur les responsabilités que chaque étape de notre vie nous imposent. La vie est bien faite on ne demanderas jamais à un adolescent des responsabilités qui sont imposées nos ainés. Chaque personne fera son apprentissage au niveau des responsabilités selon l’étape de sa vie où elle est rendue.

Êtes-vous déjà arrêté pour penser à votre apprentissage de vos responsabilité. Peut-être certains d’entre-vous réaliserons que dans cette réflexion quelques fois vous avez fuit vos responsabilités, ne vous sentez pas coupables, mais plutôt humain. Chacun d’entre-nous à un moment donné avons fuit nos responsabilités. Sans parler de chose personnelle, cela m’est arrivé, surement comme vous. Qu’elle a été votre réaction face à ce moment d’irresponsabilité, certains l’assume et y font face, d’autres essais de l’ignorer, grave erreur. Moi, je suis pour la devise suivante « tout ce que tu fais face s’efface et tout ce que tu fuis te suit» c’est mon ami Pierre-André Jacob (P.A.) qui m’a appris cette phrase que je m’efforce de mettre en pratique depuis plus d’un vingtaine d’année. Des gens me diront que eu as 60 ans bientôt, qu’à tu fais des quarante premières années de ta vie, je leur réponds « j’ai appris des fois à la dure, mais j’ai appris».

Quand je vous disais plutôt que la vie est bien faite, j’en suis convaincu. Je ne pourrais être l’homme que je suis sans avoir vécu toutes les expériences que j’ai vécues. L’experience c’est ce qui forme l’être humain, chacun d’entre nous avons notre propre histoire au niveau des responsabilité. Prenez le temps, de vous faire une liste en deux colonnes, une identifiant les fois où vous avez assumer vos responsabilités et l’autre où vous avez fuit vos responsabilités.

Et aller plus loin votre travail, commentez pour chacune des responsabilités ce que vous avez appris. Soyez honnête dans vos commentaires et vous réaliserez que le plus grand apprentissage dans votre vie, ce sont fait avec les responsabilités que vous avez fuit. Je souhaite que chacun d’entre-vous faisiez cet exercice pour vous aider à grandir comme personne. Si certains d’entre-vous veut me témoigner vos résultats, j’en serais très heureux.

Ce travail de vous entretenir à chaque semaine, me fait du bien, même dans mes moments de doute, où je me demande à quoi ça sert de faire ce que je fais. Je sais que pour certains d’entre-vous, vous attendez avec impatience mon blogue de la semaine. Mais en étant égoïste  cette responsabilité d’écrire depuis trois ans me fait beaucoup de bien à moi. Et je sais que pour certains, il est essentiel pour débuter leur semaine. Si vous avez des sujets que vous aimeriez que je vous parle, ne vous gêner pas de me les communiquer, je serais très heureux de discuter avec vous de ces sujets.

Mon objectif avec ce blogue était de m’exprimer sur des sujets qui me trottait dans ma tête, souvent ce sont mon opinion personnel, quelques fois je dois faire des recherches pour trouver l’orientation que j’aimerais donner au sujet.  Depuis ces trois années, j’en ai pris la responsabilité, et je l’assume entièrement. Je ne fuis plus mes responsabilités, je leur fais face et je les règles. Vous où en êtes-vous avec vos responsabilités les fuyez vous ou vous leurs faites faces?

Motivaction.coach

6, rue Béram

L’Épiphanie (Québec)

J5X3J1

514-609-7739

http://www.motivaction.coach

info@motivaction.coach

Si aujourd’hui était votre dernier jour!

Ce matin, je vous distribue un de mes premier textes écrit en février 2019, sur si aujourd’hui était votre dernier jour que feriez-vous? En janvier 2019, je vous demandait de rédiger une liste, combien d’entre vous ont mis en marche le projet d’écrire vos 25 rêves? Avez-vous encore une fois reporté à plus tard ce projet ? Vous savez, j’ai reçu beaucoup de commentaires de personnes qui m’ont dit « bonne idée, je vais le faire »,etc… Mais, réellement, combien sont déjà dans l’action? Toi, as-tu commencé?On peut tout remettre à demain, mais si aujourd’hui était votre dernier  jour! 

Plus  précisément, si votre vie se terminait demain, que regretteriez-vous de ne pas avoir fait? Si c’était aujourd’hui la dernière journée de votre vie, la passeriez-vous comme vous le faites? Un jour, j’ai lu sur un tableau d’affichage qui a capté mon attention « Celui qui meurt avec le plus de jouets est quand même mort. » Toute personne ayant frôlé la mort saurait vous dire qu’à la fin de votre vie, vous ne vous remémorerez sans doute pas combien de nuits blanches vous aurez passées au bureau ou quelle est la valeur de votre fonds commun de placement. Les pensées qui nous viennent alors à l’esprit sont les questions du genre « Et si », comme : « Qui est-ce que j’aurais pu devenir si j’avais fini par faire les choses que j’ai toujours voulus faire? » Je pense qu’il est important de s’assurer que vous compreniez bien mon cheminement. Personnellement, mon désir de vous partager mes réflexions découle de ma volonté de vivre dans un monde meilleur. Je me sens le devoir de vous faire réfléchir sur vos vies.

J’ai reçu de mon épouse il y a quelques Noëls le livre d’Oprah Windfrey Ce dont je suis certaine.Ce qui m’a touché de ce livre est le dos de la couverture qui résumait le livre à ceci: « Ce dont je suis certaine, c’est que votre parcours de vie commence par le choix de vous lever, d’aller de l’avant et de vivre pleinement.» Combien d’entre vous, si aujourd’hui était votre dernière journée de votre vie, se diraient « voici, j’ai réalisé tous mes rêves et je suis prêt à aller de l’autre côté.» Impossible, car de vrais rêveurs ont toujours des rêves à réaliser, car comme mentionné, aussitôt que nous arrivons à réaliser un rêve on le biffe et on en écrit un autre.

Ce qui veut dire qu’à la fin de votre vie, vous aurez toujours une liste de rêves à réaliser. Mais vous aurez une liste de choses que vous avez atteintes. Je regarde souvent tous mes rêves que j’ai réalisés et je constate que d’avoir pris la décision de me mettre en action m’a permis de vivre des choses exceptionnelles. De rencontrer des gens uniques qui m’ont challengé, qui m’ont interpellé, qui m’ont permis de devenir une meilleure personne. Merci à tous d’avoir été sur mon chemin, mais merci à moi d’avoir pris la décision de me lever et de me mettre en action pour prendre ma vie en main et devenir le meilleur leader pour moi-même.

Conscience en soi

Je prend conscience que la vie passe rapidement et que nous ne prenions pas le temps de la déguster. Le travail, la famille, les amis, les activités sociales nous occupent nos semaines, nos mois et nos années. Lorsque nous réalisons que la temps passe nous sommes rendus à l’aube de la retraite. Cette prise de conscience en soi n’est pas négative, elle fait les personnes que nous sommes.

Souvent dans notre vie, nous avons accepté des choses, des postes pour combler un vide que nous avions, trop souvent, j’ai croisé des personnes qui étaient très impliquées dans un paquet de chose, ou des travailleurs acharnés qui passaient plus de temps au bureau ou dans le bénévolat qu’à la maison. Ces personnes n’avaient pas conscience que toutes leurs occupations étaient un baume sur une blessure plus importante, certains d’entre eux n’étaient pas bien à la maison, ou ne priorisaient pas la famille, la conjointe. Alors pour combler leur inconfort, ils se garochaient dans le travail ou le bénévolat. Est-ce votre cas?

Alessandra Pintore à écrit en 2020 un article « un moment propice à la prise de conscience» ou elle nous parle de sa recherche sur le sujet, j’en ai extrait une partie de son article que je trouve intéressant soit le questionnement que l’on se doit se poser quand il nous arrive ce moment ou tout est propice à une prise de conscience.

Pour développer la conscience de soi, vous devez savoir vous poser les questions importantes… Avec cette vérité vient le pouvoir. Alors demandez-vous :

● Ai-je clairement défini les valeurs qui expriment ce qui est le plus important pour moi ?

● Est-ce que je sais ce que je veux de la vie ?

● Puis-je décrire mon environnement de travail idéal ?

● Qu’est-ce qui est le plus gratifiant pour moi ?

● Dans quels types de situations je me sens le plus satisfait ?

● Quelles activités me procurent le plus de joie ?

● Mes objectifs professionnels et personnels sont-ils clairs ? 

● Lorsque j’échoue à quelque chose, puis-je généralement comprendre où j’ai échoué ?● Est-ce que je connais l’impact de mes actions sur ceux qui m’entourent ?

Cette compétence (car elle est une compétence) est probablement la plus difficile à maîtriser et certainement la plus laborieuse à développer. Étant intangible, et un peu mystérieuse, les gens ont tendance à vouloir passer par-dessus pour arriver à des compétences plus pratico-pratiques. Ils n’y voient pas de nécessité, et pensent même que c’est une vraie perte de temps.

Toute personne qui ne s’investit pas à se connaître, à se découvrir, à faire une introspection approfondie, à identifier ses forces et ses faiblesses, briser des paradigmes et adopter les comportements nécessaires à un épanouissement de longue durée, ne réussit pas ! En résistant à cette étape on ne fait que bâtir une maison sur des fondations affaiblies… Et à la première tempête… Tout s’envole ! Dès qu’un obstacle à l’atteinte de nos objectifs survient, dès que quelque chose d’imprévu survient… Tout tombe en mille morceaux.

Aussi les gens ont de la difficultés à se voir faire autre chose, je recommande à tous de se mettre en danger une fois dans leur vie pour réaliser la force intérieur que nous avons tous. C’est lorsque nous sommes confrontés à des difficultés que nous découvrons la force intérieur que nous avons en dedans de nous. Nous sommes toujours surpris de prendre conscience de la capacité que nous avons à nous sortir de cette zone d’inconfort et tout ce que l’on apprend à se mettre en danger.

Comme dans la majorité des cas, la vie s’occupe de nous envoyer des signe pour nous montrer sa fragilité. Nous avons tous dans nos vies, des gens à qui est arrivé des situations assez importantes pour qu’ils se demandent. Pourquoi moi? La vrai réponse est pourquoi pas toi. Ces situations arrivent parce que vous devez en tirer des leçons, il est plate de réaliser qu’il faut qu’il nous arrive des choses. Pour que nous prenions conscience que nous sommes tous des humains avec des expériences différentes qui ont laissé leurs marques dans notre vie.

Mes expériences passées m’ont démontré que chaque fois que ces situations m’arrive, je prend une pause et je me demande ce que je dois comprendre de cette situation. Souvent les réponses, ne me viennent pas sur le coup. Mais après quelques temps, des indications m’apparaissent et je prends toujours un temps pour remercier la vie d’avoir mis cette expérience sur le chemin de ma vie. Aujourd’hui près de la retraite, je suis en prise de conscience et de gratitude, que dans un monde de réaction.

Chaque individus aimerait avoir l’expérience qu’ils ont au début de leur vie. Mais ce n’est pas souhaitable, car ils auront toutes leurs réponses à leurs questions. Quels aurait été leurs apprentissages de la vie s’il connaissait toutes les réponses à la naissance. La vie servirait à quoi d’être vécu? Mais au lieu de cela, nous naissons nue et avec aucune expérience, ce qui nous laisse toute notre vie, pour en acquérir et s’améliorer.

C’est probablement à cette étape qu’on peut distinguer les gens qui prennent les moyens pour se réaliser et augmentent leurs chances de réussite de ceux qui croisent leurs doigts et espèrent réussir. Une chose est certaine : VOUS êtes le facteur déterminant de vos succès ! Se comprendre est donc primordial.

Motivaction.coach

6, rue Béram

L’Épiphanie (Québec)

J5X3J1

514-609-7739

http://www.motivaction.coach

info@motivaction.coach

Conscience en soi

Je prend conscience que la vie passe rapidement et que nous ne prenions pas le temps de la déguster. Le travail, la famille, les amis, les activités sociales nous occupent nos semaines, nos mois et nos années. Lorsque nous réalisons que la temps passe nous sommes rendus à l’aube de la retraite. Cette prise de conscience en soi n’est pas négative, elle fait les personnes que nous sommes.

Souvent dans notre vie, nous avons accepté des choses, des postes pour combler un vide que nous avions, trop souvent, j’ai croisé des personnes qui étaient très impliquées dans un paquet de chose, ou des travailleurs acharnés qui passaient plus de temps au bureau ou dans le bénévolat qu’à la maison. Ces personnes n’avaient pas conscience que toutes leurs occupations étaient un baume sur une blessure plus importante, certains d’entre eux n’étaient pas bien à la maison, ou ne priorisaient pas la famille, la conjointe. Alors pour combler leur inconfort, ils se garochaient dans le travail ou le bénévolat. Est-ce votre cas?

Alessandra Pintore à écrit en 2020 un article « un moment propice à la prise de conscience» ou elle nous parle de sa recherche sur le sujet, j’en ai extrait une partie de son article que je trouve intéressant soit le questionnement que l’on se doit se poser quand il nous arrive ce moment ou tout est propice à une prise de conscience.

Pour développer la conscience de soi, vous devez savoir vous poser les questions importantes… Avec cette vérité vient le pouvoir. Alors demandez-vous :

● Ai-je clairement défini les valeurs qui expriment ce qui est le plus important pour moi ?

● Est-ce que je sais ce que je veux de la vie ?

● Puis-je décrire mon environnement de travail idéal ?

● Qu’est-ce qui est le plus gratifiant pour moi ?

● Dans quels types de situations je me sens le plus satisfait ?

● Quelles activités me procurent le plus de joie ?

● Mes objectifs professionnels et personnels sont-ils clairs ? 

● Lorsque j’échoue à quelque chose, puis-je généralement comprendre où j’ai échoué ?● Est-ce que je connais l’impact de mes actions sur ceux qui m’entourent ?

Cette compétence (car elle est une compétence) est probablement la plus difficile à maîtriser et certainement la plus laborieuse à développer. Étant intangible, et un peu mystérieuse, les gens ont tendance à vouloir passer par-dessus pour arriver à des compétences plus pratico-pratiques. Ils n’y voient pas de nécessité, et pensent même que c’est une vraie perte de temps.

Toute personne qui ne s’investit pas à se connaître, à se découvrir, à faire une introspection approfondie, à identifier ses forces et ses faiblesses, briser des paradigmes et adopter les comportements nécessaires à un épanouissement de longue durée, ne réussit pas ! En résistant à cette étape on ne fait que bâtir une maison sur des fondations affaiblies… Et à la première tempête… Tout s’envole ! Dès qu’un obstacle à l’atteinte de nos objectifs survient, dès que quelque chose d’imprévu survient… Tout tombe en mille morceaux.

Aussi les gens ont de la difficultés à se voir faire autre chose, je recommande à tous de se mettre en danger une fois dans leur vie pour réaliser la force intérieur que nous avons tous. C’est lorsque nous sommes confrontés à des difficultés que nous découvrons la force intérieur que nous avons en dedans de nous. Nous sommes toujours surpris de prendre conscience de la capacité que nous avons à nous sortir de cette zone d’inconfort et tout ce que l’on apprend à se mettre en danger.

Comme dans la majorité des cas, la vie s’occupe de nous envoyer des signe pour nous montrer sa fragilité. Nous avons tous dans nos vies, des gens à qui est arrivé des situations assez importantes pour qu’ils se demandent. Pourquoi moi? La vrai réponse est pourquoi pas toi. Ces situations arrivent parce que vous devez en tirer des leçons, il est plate de réaliser qu’il faut qu’il nous arrive des choses. Pour que nous prenions conscience que nous sommes tous des humains avec des expériences différentes qui ont laissé leurs marques dans notre vie.

Mes expériences passées m’ont démontré que chaque fois que ces situations m’arrive, je prend une pause et je me demande ce que je dois comprendre de cette situation. Souvent les réponses, ne me viennent pas sur le coup. Mais après quelques temps, des indications m’apparaissent et je prends toujours un temps pour remercier la vie d’avoir mis cette expérience sur le chemin de ma vie. Aujourd’hui près de la retraite, je suis en prise de conscience et de gratitude, que dans un monde de réaction.

Chaque individus aimerait avoir l’expérience qu’ils ont au début de leur vie. Mais ce n’est pas souhaitable, car ils auront toutes leurs réponses à leurs questions. Quels aurait été leurs apprentissages de la vie s’il connaissait toutes les réponses à la naissance. La vie servirait à quoi d’être vécu? Mais au lieu de cela, nous naissons nue et avec aucune expérience, ce qui nous laisse toute notre vie, pour en acquérir et s’améliorer.

C’est probablement à cette étape qu’on peut distinguer les gens qui prennent les moyens pour se réaliser et augmentent leurs chances de réussite de ceux qui croisent leurs doigts et espèrent réussir. Une chose est certaine : VOUS êtes le facteur déterminant de vos succès ! Se comprendre est donc primordial.

Motivaction.coach

6, rue Béram

L’Épiphanie (Québec)

J5X3J1

514-609-7739

http://www.motivaction.coach

info@motivaction.coach

Nos attentes!

Prenons conscience du mal que nous faisons en demandant plus en plus à notre corp. Nous avons tous des attentes élevées envers tout et rien. Mais principalement envers nous, nous sommes très exigeant et nous voulons atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés le plus rapidement possible.  Dans le cas, d’un régime ont aimerait atteindre le poids que nous visons en criant ciseaux, nous aimerions avoir mis de côté tout l’argent que nous désirons avoir seulement en claquant des doigts, et j’aurais d’autres exemples à vous vous fournir.  Pour moi il y a une immense différence en les attentes et les ententes.

Mes expériences passées m’ont démontré qu’un objectif facilement atteignable n’est pas un bon objectif. Pour que nous puissions mesuré l’ampleur de notre objectif, il faut que nous devions travailler très fort pour l’atteindre. Nous avons tous tombé dans le piège de faire le choix d’un objectif facilement atteignable pour nous donner le courage que nous pouvons réussir à atteindre les buts que nous nous fixons. Mais la hauteur de notre degré de satisfaction sera à la hauteur des efforts que nous y aurons mis.  Je peux vous garantir que l’immense joie et reconnaissance que vous sentiriez lorsque vous attendrez votre but.  Les exemples qui m’a été permis  de constater, le sentiment que nous éprouvons lorsque nous atteignons le sommet est indescriptible.

Nous avons des attentes élevées aussi pour les gens que nous aimons, notre conjoint, nos enfants et nos amis. Nous voulons tous le meilleur pour eux, souvent suite à des discussion, nous les encourageons à prendre des décisions auxquelles, ils ne sont pas prêt à prendre. Notre seul but de leur suggérer des options est simplement de leur faire prendre conscience de l’immense potentiel qu’ils ont en eux. Mais veulent-ils de ce changement? Cela est la vrai question, nous souhaitons tous qu’ils aient la vie auxquel ils rêvent. Les rêves que je souhaitent pour eux, sont-ils leur rêves?. Des fois la frustration nous gagne quand nous prenons conscience que certains n’ont pas la même perception d’eux que nous pouvons avoir de ce que nous leur souhaitons. Ils m’a été constaté à plusieurs reprises que les gens chialent sur leur travail, mais continue d’y rester. Je me pose la question, sont-ils heureux? Qu’est-ce qui les retient dans un emploi quand tous les matins ils partent de reculons pour une journée qui n’apporteras que de la frustration continuelle.

Vous n’avez pas conscience du mal être qui s’installe petite à petit, de la frustration qui prend de plus en plus d’ampleur.  Réfléchissons quelques instants sur certaines situations que nous avons vécu, ou des amis ont vécu pour réaliser que ne pas faire des choses pour lesquelles nous nous sentons valorisé, créer un vide dans nos attentes. La vie est trop courte pour rester dans un emploi qui vous n’apportent aucune reconnaissance, aucune satisfaction à part venir chercher un salaire intéressant. Aujourd’hui nous avons des attentes très élevés au niveau de la valorisation personnel et le travail n’y échappe pas.  Les années passent, il y a longtemps les gens gardaient leur emplois, parce qu’ils ne se voyaient pas faire autres choses.  Mes grands-parents viennent d’un génération ou ils respectaient la hiérarchie du pouvoir décisionnel. Aujourd’hui gérer du personnel nous confronte souvent à des questions, pourquoi faisons-nous cela? À l’époque les gens ne posaient pas de question et ils exécutaient les tâches tel que demandées, était-ce mieux? Je crois que oui, car aujourd’hui les attentes des employés sont de plus en plus élevées envers leur travail, ils veulent de meilleurs conditions de travail, de meilleure salaire, plus de vacances. Alors le milieu du travail devra s’adapter, s’innover et répondre aux attentes des employés. Et les employés devront commencer à laisser tomber leurs vieilles méthodes et ouvrir leurs oeillères aux nouvelles façons de faire les choses et aux nouvelles technologies.

Il est important de bien connaître nos attentes et de bien les faire connaître aux autres avec qui nous partageons notre vie, conjoint, enfants et amis.  Chacun d’entre nous avons des attentes différentes, et si nos gens qui nous entourent ne connaissent pas bien nos attentes, alors des petites frustration vont naître entre vous et un jour petite frustration deviendra grande.  Ne laissez pas s’installer entre vous des discordes qui augmenterons les frustrations.  Réfléchissez sur vos attentes, écrivez les dans un cahier et définissez le chemin que vous devriez suivre pour combler ce besoin.  Et fêter à la hauteur des efforts que vous aurez mis pour atteindre votre objectifs.

Motivaction.coach

6, rue Béram

L’Épiphanie (Québec)

J5X3J1

514-609-7739

http://www.motivaction.coach

info@motivaction.coach

Now or never!

Ce matin, je veux vous parlez de l’histoire de Salomon Chau. Il y a quelques semaines, souffrant d’insomnie positive, parce que j’avais dans la tête un paquet d’idée qui faisaient que je n’arrivait pas à trouver sommeil. Quand je suis confronté à ce genre de situation, j’aime mieux me lever, regarder la télé et environ une heure à une heure et demi plus tard aller me recoucher.  Mais durant cette nuit, je fus pris dans un film qui s’intitule All my Life.

Ce film est l’histoire d’un jeune couple qui dans les préparatifs de leur mariage apprenne une terrible nouvelle. Le monsieur est atteint d’un cancer du foi. Ce film nous montre le combat que le couple font à la maladie. Des changements dans les comportements des deux complices qui quelques fois deviennent des adversaires. Derrière cette histoire d’amour, il y a un solide groupe d’amis, qui les supportent dans l’épreuve auquel ils font face. Nous voyons la solidité de leur amitié, et de leur entraide leur uns envers les autres. Ce film est une histoire vrai Salomon Chau décédait à l’âge de 27 ans, 128 jours après s’être marié.

La trame principale du film tourne autour de cette phrase now or never. Maintenant ou jamais. Même si ce film est triste et qu’il m’a bouleverser. Il m’a surtout motiver à ne pas remettre à plus tard, ce que je souhaite réalisé. L’être humain est toujours devant cette dualité, aujourd’hui ou demain, maintenant ou plus tard.  Mes expériences m’ont démontré qu’il n’y a pas de moment idéal pour faire les choses que voulons réalisées. Les gens qui ont réussis sont les gens qui ce sont mis en action. Ces personnes ont priorisé l’action au doute, ou d’arriver à une situation ou les conditions idéales ne sont pas toutes réunis.

Prenons exemple sur les occasions que vous avez vécu dans votre vie, est-ce que le moment était idéal. Je suis certains que votre réponse sera non. Mais vous allez dire que vous avez réussis quand même. L’homme a cette force d’adaptation hors de l’ordinaire. Nous possédons tous en dedans une force que nous sous-estimons tous.  Une force de caractère, une énergie renouvelable, une détermination infatigable lorsque nous sommes confrontés à des situations qui nous demandent une certaines force.

Dans le film, Salomon nous démontre que c’est dans les moments difficiles que nous traversons que nous découvrons une force intérieur que nous avons. Vous avez surement des exemples très personnel de situation ou vous avez dû affronter. Ce qui a fait que vous avez creuser au fond de vous pour découvrir une force que vous ne saviez pas que vous possédiez. Salomon était certains de gagner sur sa maladie, avec sa complice et ses amis, il était certains qu’ils avaient tout pour réussir et gagner son combat. La vie ne nous la fait pas toujours facile, c’est dans les épreuves que nous reconnaissons les grands.

Salomon ne pouvait penser que sa vie deviendrait un film. Mais une chose est certaines dans le drame qu’ils affrontaient, l’amitié persistait. Salomon s’est laissé vaguer dans cette vague d’amour. Nous avons tous des amis, il faut apprendre à les laisser nous aider, dans les moments difficiles que nous traversons. Ce n’est pas naturel pour chacun d’entre nous d’accepter l’aide des autres. Il est plus facile de donner que de recevoir surtout quand nous sommes vulnérables à cause de la maladie.  Maudit qu’il est facile d’écrire ces mots, mais difficile d’accepter l’aide de mes amis, je prend l’engagement de travailler fort là-dessus.

Maintenant ou jamais, Salomon avait raison pourquoi remettre à plus tard, quelques choses que nous désirons. Parce que nous ne savons de quoi sera composé demain et quel seront les défis auxquels nous seront confrontés. La fin de ce film, nous démontre que l’amitié à vaincu sur tout, car un de ces amis à ouvert un café qui s’appelle now or never. Le passage sur la terre de Salomon ne fut pas vain, car il laisse à ces amis cette phrase très constructive maintenant ou jamais. J’en ai pris conscience à partir de ce moment, pourquoi attendre à plus tard pour réaliser mes rêves.  Alors ne soyez pas surpris, que ce matin là, je ne puis me recoucher et descendu dans mon bureau et me mettre en action.  Merci Salomon et surtout merci à l’instigateur ou l’instigatrice de ce film, de m’avoir permis de ne pas réussir à dormir et de m’autoriser à me laisser bercer par cette histoire. Voici une histoire avec une trame de tristesse mais un lègue plus important pour ceux qui reste. 

Motivaction.coach

6, rue Béram

L’Épiphanie (Québec)

J5X3J1

514-609-7739

http://www.motivaction.coach

info@motivaction.coach

Jamais, je n’arrêterais!

Je veux vous parler de volonté, depuis que je lis des livres sur le développement personnel je me suis développer une confiance en moi qui m’a permis de réaliser de grande chose. Il m’a fallut y mettre du temps, il mettre les efforts pour que cette confiance devienne à toute épreuve. Mais récemment j’ai connu des moments plus difficile, et j’ai retourné à mes débuts, au recettes qui ont fonctionné et qui m’ont assurer de retrouvé ce que j’avais au fond de moi, une détermination de ne jamais arrêter de croire en mes capacité, mes rêves. Il. n’y a rien de plus humain que de prendre conscience de notre vulnérabilité. Jamais je n’arrêterais de croire en moi, je ne suis pas à l’abris de tout, mais cette force de caractère m’aide à ne jamais baisser les bras et de voir dans chaque expérience que la m’envoi à voir une opportunité plus qu’une épreuve. J’ai toujours cru que nous les êtres humains, étions formé de caractère, de qualités et de certains défauts. Mais que la confiance en soi, j’ai cru longtemps que nous naissons tous avec.

La vie vous a surement mis un paquet de bâton dans les roues, vous a données des embuches. Quel différence a-t-il avec un individu qui malgré les embuches sur son passage passent facilement au travers et un autre individus qui lui, il a l’impression que tout s’écroule autour de lui. La perception que nous nous faisons du style d’embuches auxquelles nous sommes confrontés.

Jamais je n’arrêterais d’aider les gens qui suite à une petite roche dans leur soulier voit tout se détruire autour d’eux. Depuis toujours l’homme doit travailler excessivement fort pour maintenir sa confiance au maximum. Rien de mieux que de discuter avec un individus qui a une confiance communicative. Ces gens n’arrêterons jamais de continuer leur chemin vers leur rêves, leur détermination sera plus forte que tout. J’ai vus trop de gens dans ma vie se dégonfler devant une petite embuche, trop de gens n’ont pas la force de caractère pour construire quelques de choses de solide dans le souci de se développer

La détermination, est la volonté de peut importe ce qui vous arrive, vous continuez de cibler votre objectif comme le but à atteindre. Il ne faut jamais arrêter, ou ralentir, de croire en nos capacités. Depuis que je prend conscience, de ma volonté de me garder dans un mode de vie positive, on dirait que les choses vont mieux. Certains penseront que j’écris cela pour vous faire croire des choses. Mais non, mes nombreuses lectures, mes vidéos de formation, mes mentors auxquels je me suis abonnés ont fait de moi l’homme que je suis. Je continue de travailler sur moi et jamais je n’arrêterais, parce que cela me procure un bonheur auquel j’ai longtemps douté qu’il m’était possible d’espérer.

Le titre de l’article me vient suite à une courriel d’une amie, qui s’informait sur mon état de santé, puisque cela faisait deux semaines que je n’avais pas écrit sur mon blogue. Elle s’enquérait de ma santé, à savoir si j’étais en vacance. Ce petit courriel anodin, certains diront m’a ramener à me poser la question. Est-ce que je peux la différence dans la vie de quelqu’un? Effectivement nous faisons tous la différence dans la vie de quelqu’un. Alors je me suis dit Denis remet toi au clavier et écrit tes états d’âmes, remet toi à l’écriture de tes pages du matin. Jamais je n’arrêterais d’accompagner les gens dans leur développement personnel. Je voudrais remercier Johanne de ce petit courriel, merci pour ton amitié qui m’est très cher.

En terminant, prenez conscience de ce que la vie vous a donnée, remercier l’univers d’avoir fait de vous ce que vous êtes. Remercier les épreuves, les expériences que la vie vous a envoyées. Soyez dans des moments de gratitudes, chaque matin au réveil, dite merci à la vie de vous souhaiter une belle journée. Et prenez l’engagement que jamais je n’arrêterais de faire de ma vie un engagement dans mon chemin qui m’est destiné, pour certains ce pourrait être le travail, le bénévolat, la familles, le développement personnel. Mais peut importe l’important c’est d’avoir des rêves et de continuer le chemin vers l’atteinte de l’objectif.

Motivaction.coach

6, rue Béram

L’Épiphanie (Québec)

J5X3J1

514-609-7739

http://www.motivaction.coach

info@motivaction.coach

Prenons conscience des excès!

Aujourd’hui, plusieurs modes de vie existent, ce matin je veux vous conscientiser sur les excès que vous avons tous. J’ai remis en question toutes mes mauvaises habitudes pour voir les problèmes et pour mieux y remédier. Prenez le temps de faire une liste de vos mauvaises habitudes que vous aimeriez vous débarrasser. Soyez honnête avec vous-même, car le grand gagnant sera vous.Je me suis également informé sur les différents enjeux environnementaux de notre société et la façon que mes actions et mes habitudes nuisent à cet environnement. J’aimerais contribuer à ce changement, alors je vais identifier les choses qui sont des habitudes que j’ai et qui nuisent à l’environnement. La gestion des déchets, réduire les matières qui vont aux ordures, encourager le recyclage et le compostage. Ne pas laisser mon auto rouler pour réchauffer l’intérieur, car cela cause un préjudice important à la couche d’ozone.

Quant à l’aspect financier, nous ne réalisons pas comment nous dépensons notre argent. Il faut se conscientiser à regarder l’argent sortir de notre compte de banque. Nous vivons dans une société ou on nous bombarde d’annonce, ce qui nous incite à nous procurer le dernier gadget électronique, le dernier morceau de vêtement.  Souvent les gens s’endettent pour être au gout du jour, où pour démontrer à leurs amis qu’ils ont achetés les dernières nouveautés. Mais ces achats vous rendent-ils plus heureux, ce n’est pas certain. Lorsqu’on s’endette constamment pour des biens qui ne sont pas essentiels, nous commençons à entrer dans un gouffre sans fin ou nos excès prennent le contrôle sur notre réalité. Il faut faire un arrêt et noter toutes les dépenses que nous faisons et de se poser la bonne question. Est-ce essentiel?  Avez-vous déjà vécu quelque chose semblables, si oui qu’avez-vous fait pour corriger le tir.

En arrêtant de faire comme tout le monde et en découvrant de nouvelles manières de vivre, on construit notre vie de rêve en fonction de nos valeurs et de nos intérêts. On choisit des passetemps plus enrichissants, on met en œuvre des projets de vie et chaque jour, on en découvre un peu plus sur soi-même. Même si on est convaincu que notre nouvelle vie est un changement pour le mieux. Il se peut que l’on rencontre des embuches dans notre entourage. Faire preuve de compréhension envers les autres est une qualité que permet de mieux traverser cette période d’évolution et de garder de bonnes relations avec son entourage.

Savez-vous que l’humain a peur du changement. On aime que tout soit stable, on a tendance à craindre ce qui sort de l’ordinaire. Cependant, c’est souvent lorsqu’on sort du moule que les meilleures choses nous arrivent! Et que notre but est de vivre plus simplement et en harmonie avec nous même.

Il nous arrive à tous de faire des erreurs, mais il faut se rappeler que toutes les situations sont temporaires et que si on veut changer la nôtre, c’est toujours possible. Prenez tous les moyens en votre pouvoir pour arriver à vos fins. L’important est de ne jamais perdre de vu votre objectif et d’y croire chaque seconde de votre vie.

Je suis une personne optimiste et je crois beaucoup à la loi de l’attraction. On attire vers soi ce que l’on désire le plus. J’ai tellement d’exemples que je pourrais vous donner, mais rien de mieux que de faire le test. Essayez de mettre en application la loi de l’attraction et vous m’en donnerez des nouvelles.

Lorsqu’on veut atteindre un but dans la vie que ce soit, faire plus d’exercice, réduire nos excès, s’améliorer au niveau environnemental. Il suffit de faire une série de choix quotidiens, qui nous permettront de nous approcher de plus en plus de notre objectif.  Si vous n’aimez pas la vie que vous vivez, il faut faire des changements. Chaque décision que l’on prend a un impact direct sur notre futur. Faites en sorte de construire votre vie comme on écrit un livre et de faire que chaque page soit la plus belle chose qui vous soit arrivée!

La vie est une question de choix : se lever le matin et participer à notre réussite ou de rester couché et attendre qu’un miracle tombe du ciel. Pour ma part, je préfère prendre les devants et écrire les chapitres de ma propre existence. Et vous?

Motivaction.coach

6, rue Béram

L’Épiphanie (Québec)

J5X3J1

514-609-7739

http://www.motivaction.coach

info@motivaction.coach

Vivre simplement!

Vivre simplement!

Je termine le livre de Vicky Payeur «Vivre avec moins» qui est un livre sur le minimaliste ou la simplicité volontaire. Ce livre m’a ouvert les yeux sur la société de consommation dans laquelle nous vivons. Ce ne fut une découverte pour moi, mais je réalise que depuis quelques années les gens consomment de plus en plus. Certains attachent cela avec la venue de Amazon de ce monde, qui fait en sorte que nous magasinons sans sortir de notre résidence.  Les ventes de ces applications ne cessent de grandir, incitant les personnes à consommer de plus en plus. Les prix étant très bas, le service de livraison rapide, dans bien des cas en dedans de 48 heures le paquet est livré à votre porte quand ce n’est pas le lendemain. 

L’autre problème est le désir pour chacun d’entre nous d’être à l’affut de dernières technologies, de derniers modèles de téléphone cellulaire, il est loin le temps où ces appareils ne servaient qu’à faire un appel. Maintenant ce sont rendu des ordinateurs de poches, des agendas, des bottins téléphoniques, des appareils photo.  Toutes ces acquisitions nous mettent au gout du jour, mais combien cela nous coute, à l’acquisition et mensuellement. Des études démontrent que nous les Nord américains payons trop cher nos services de téléphonie cellulaires dans le cas des cellulaires pour certains cela devient un paiement mensuel, comme des frais fixes.  Cette nouveauté fait en sorte qu’il est de plus en plus rare de voir des téléphones dans les résidences, ce que nous appelions à l’époque des lignes dures.

La même chose se produit avec les véhicules, combien d’entre vous depuis 10 ou 20 ans avez un paiement mensuel pour votre véhicule. La valeur des automobiles a terriblement augmenté, ils sont de plus en plus équipés. Il est loin l’époque ou nous empruntions pour un véhicule sur un terme de 4 ans, aujourd’hui c’est 72 ou 84 mois. Les vendeurs d’autos sont les premiers spécialistes de la surconsommation, après 24 à 36 mois, il communique avec vous pour que vous alliez le rencontrer, il vous propose de racheter votre véhicule et de vous en revendre un neuf. Dans la majorité des fois, vous augmentez votre mensualité, mais vous gagnez en année, car vous vous retrouvez avec un nouveau véhicule, ce qui vous évite de commencer à débourser pour des réparations de votre ancien véhicule.

J’aurais tellement d’exemples à vous écrire, les vêtements, les sports que pratique vos enfants, on veut qu’ils aient le meilleur équipement, les téléviseurs, les outils. Nombreux sont les exemples que je peux vous donner  comme quoi nous avons personnellement adhéré à ce mouvement de surconsommation. Cependant pourrions-nous arriver à consommer moins? La première étape est la prise de conscience. Pierre-Yves McSween à en écrit un livre «En as-tu vraiment besoin» ce libre nous force à ce poser la question avant d’acquérir quelque chose.

Un coup nous avons pris conscience, nous devons décider des actions que nous aurons à prendre pour corriger la situation. Je recommande de mettre sur une feuille les choses que nous allons réduire et la mettre sur le réfrigérateur pour que cette liste soit constamment à la vue. Faite une priorisation de votre liste, ainsi ne mettez pas plus de 5 actions à la fois, car plus il y a d’action moins nous aurons la volonté de corriger le tir. Je recommande que cette liste soit évolutive, quand vous atteignez un objectif, vous le raturer et en ajouter un autre. Comme cela vous aurez toujours à vue votre progression dans le chemin de la prise de conscience de la surconsommation.

Faites l’exercice de façon honnête, je ne vous surveillerai pas, mais le but de l’exercice est de prendre conscience de tout ce que nous dépensons pour des choses qui ne sont pas essentielles à notre vie. Cette pandémie m’a appris beaucoup de choses, le cout des déjeuners et des soupers entre amis au restaurant. Mes petits caprices de chez Starbuck quand vous additionner toutes ces dépenses, imaginez-vous combien cela représente. Vous comprendrez que je n’ai pas tout coupé, mais j’y vais moins souvent. Si vous faites l’exercice honnêtement vous aller réaliser de grande chose, avec l’argent que vous économiseriez mettez là de côté et récompensez-vous personnellement, et remerciez-vous d’avoir fait tous ces efforts pour cette récompense grandement mériter.

Motivaction.coach

6, rue Béram

L’Épiphanie (Québec)

J5X3J1

514-609-7739

http://www.motivaction.coach

info@motivaction.coach