Les bottines doivent suivre les babines (la suite)

Pour faire suite à mon article de la semaine dernière, ou je vous demandais si vous étiez une personne qui appliquait ce titre les bottines doivent suivre les babines. J’ai reçu quelques commentaires positifs suite à cet article.  Je veux vous parler des choses que vous dites et que vous ne mettez pas en action.  Je connais beaucoup de personnes qui le font et qui se demandent comment ile peuvent changer cette pensée. Depuis toujours nous avons tous des phrases qui sont ancrées dans notre subconscient. Nous avons tous entendu dans notre enfance des choses comme « quand tu es né pour un petit pain », « tu dois travailler fort pour obtenir ce que tu veux » et finalement « la richesse ce n’est pas pour toi » à partir de ce moment ces dires ont pris place dans votre cerveau non maturé. Ils prennent toute la place et à force de les entendre vous commencez à croire que ces vrais. Pour moi, la pire a été « tu devrais te trouver autre chose » ou « je suis certain que tu serais meilleur dans un autre sport ».

Mais le sens que l’on donne aux mots est loin d’être un hasard et en démontre beaucoup sur soi. Tout ce que nous pensons et croyons provient en majorité de notre enfance. Rien de nouveau jusqu’à maintenant. Mais ce que la plupart d’entre nous avons oublié, c’est que nous pouvons faire le choix de faire différent. Ces mots dits souvent sans mauvaises intentions, marque notre subconscient et s’imprègnent dans notre pratique de tous les jours. Chaque fois que nous sommes confrontés à faire un choix, c’est les premières pensées qui nous reviennent sans cesse en tête et nous orientent vers d’autre direction. Que s’est-il passé, dans notre vie, pour que le p’tit cul qui contredisait ces parents constamment se mette à croire à ces pensées anciennes qui polluent notre désir d’avancer dans la vie? L’arrogance qui nous démarquait à l’adolescence  a fait place à un adulte qui a peur de tout. 

Souvent notre enfance est les bases solides de l’adulte que nous deviendrons. J’offre souvent ce parallèle si les fondations de votre maison sont croches, il est possible que votre maison le soit. Mais il existe des personnes qui vont la redresser, qui s’appliqueront à corriger ce qui a été mal partis pour mettre cette maison droite. Le parallèle est aussi vrai pour soi, ce n’est pas parce que nous n’avons pas eu de bonne fondation que l’on ne peut pas devenir une meilleure personne. Nos parents nous ont appris ce qu’ils connaissaient avec les moyens qu’ils avaient à l’époque. Peu de gens que je rencontre en veulent à leurs parents, ils comprennent qu’ils nous ont donné ce qu’ils avaient. Mais à partir de maintenant, c’est à nous de faire ce que l’on veut pour nous aider à changer notre vie. 

Depuis longtemps, je rencontre des gens qui me disent des choses qui feront dans un an, deux ans, et la meilleure pour moi est « un jour tu sais je vais me tanner et crisser la job là, je suis tanné de me faire chier » des fois j’aurais le goût d’appeler leur patron et de leur dire mets les dehors, il veut partir. Vous avez surement entendu ou dit cette phrase plusieurs fois dans votre vie. Pourquoi ces gens continuent de nous dire cela, s’ils n’ont pas le courage de leur opinion, pourquoi tarde-t-il à mettre les bottines qui suivent les babines? Dans toutes mes recherches, la peur de l’inconnu est la grande responsable de cette inaction. Toutes les personnes que j’ai la chance de rencontrer et qui veulent changer leur vie, je leur parle souvent du même exemple. Au moment, ou que tu te choisis, tu fais le plus grand geste de faire ce qu’il te tente. Tu fais confiance à la vie. C’est lors de perte d’emploi, qu’il est temps de faire ce que nous avons toujours rêver. Nous avons tous des emplois que nous aimerions occuper que pour diverses raisons (salaire, vacance et bénéfices marginaux), mais la première raison pour laquelle vous devriez profiter de l’occasion en or, qui vous est offerte est de réaliser le rêve de votre vie de travailler dans un domaine dont depuis longtemps vous rêvez. De faire ce que l’on aime dans la vie et d’y être payé en plus est l’aboutissement ultime.

Trop de gens se lèvent le matin, avec le mauvais pied, qu’il faut pousser dans le cul pour aller occuper les fonctions qui leur rapportent de l’argent.  Pensez à quelque chose de très particulier. Je parle souvent de mon exemple, il m’est arrivé quelques fois de me lever à reculons, mais jamais quand je faisais du bénévolat, chaque matin que je me retrouvais en congrès et que je savais que je commencerais à 5h00 le matin et que je terminerais vers minuit et que je ne dormirais pas plus de 4 heures et que je recommencerais le lendemain matin. Vous auriez du me voir comment mon réveil était des plus agréables et que la passion qui m’animait était plus importante que le manque de sommeil. C’est lors des ces moment, que j’ai compris qu’il est important de faire dans la vie ce qui nous excite que ce qui nous empoisonne la vie. Parce que ceux qui se pourrissent la vie laissent tranquillement la place à la maladie, actuellement on parle beaucoup de santé mentale, je crois que le fait de travailler dans un milieu qui nous empoisonne l’existence en est la cause principale.  Je prends le travail en exemple, mais les relations de couple, les amitiés négatives sont toutes des exemples que j’aurais pu écrire, mais pour moi le travail est la principale.

Je connais trop de gens qui critiquent leur employeur, leur collègue de travail, les tâches qu’elles ont à accomplir. Mais ils continuent d’œuvrer dans un milieu toxique qui pourrit leur vie. Pas juste la sienne, qui pourrit aussi celle des autres, car leur collègue le sent que ces gens ne sont pas heureux dans le travail qu’ils occupent. Pourquoi ne pas se donner le privilège de se choisir et de prendre notre destinée en main? Je souhaite que ces deux articles vous motivent de vous mettre en action, et de mettre de côté les peurs et les angoisses que ce changement d’orientation va créer dans votre vie. Faites confiance à la vie et donnez-vous la chance de réaliser vos rêves. Ma raison d’être est d’inspirer les autres à concrétiser leurs rêves les plus chers et à utiliser mes habiletés  pour inspirer,  motiver et outiller les gens afin qu’ils puissent atteindre le bonheur auquel ils aspirent. Tout cela en débutant par moi, je dois mettre en application, ma raison d’être pour devenir le mentor que je souhaite devenir.

Motivaction.coach

6, rue Béram

L’Épiphanie (Québec)

J5X3J1

514-609-7739

http://www.motivaction.coach

info@motivaction.coach

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :