Changeons notre programme!

Aujourd’hui je veux vous parler de programmation. Je ne vous donnerai pas un cours de Programme Neuro Linguistique (PNL). Mais je vais vous donner des pistes de solution, pour vous aider à apporter des changements dans votre vie. Ne pensez pas que ce seront des recettes magiques; ce sont des pistes de solution que vous pourrez adapter selon votre état du moment. Cette programmation est des commandes que vous envoyez à votre cerveau.

On ne peut changer la réalité, mais on peut changer sa façon de réagir à la réalité. Nous avons tous été confrontés à des évènements qui nous faisaient réagir. Une situation très particulière, vous perdez votre emploi. Pour certains, vous allez avoir des inquiétudes, un stress et de l’anxiété. Je vous invite à regarder la situation différemment : une occasion en or pour prendre soin de soi, profiter de la vie, et prendre soin des siens. Aussi, pourquoi ne pas profiter de ce changement pour réfléchir à ce que vous voulez faire pour le reste de votre vie de travailleur. Cherchez un emploi dans ce que vous aimez. Tous les gens que je connais qui travaillent dans un domaine qu’ils aiment n’ont pas l’impression qu’ils travaillent. Alors voilà pourquoi il faut changer notre façon de réagir à la réalité.

Aussi un autre point dont je veux vous entretenir est une phrase très puissante à mes yeux. Tu réalises à quel point la vie est importante quand tu es à deux doigts de la perdre! Si vous connaissez des gens qui ont été atteints d’un cancer, ils vous le diront. Au moment de l’annonce, ces gens prennent conscience de leur volonté de vouloir vivre et de vaincre cette maladie. Aussi les gens qui ont eu un très gros accident et qui risquaient d’en décéder, sortent de cette expérience transformés. Certains développent une volonté de profiter de la vie, ils ont un sentiment d’urgence d’agir, de ne plus remettre à demain. Ils développent la volonté de réaliser tout ce qu’ils veulent dans la vie, car ils se disent je ne sais pas si demain j’y serai.

Je ne peux vous faire un article en profondeur sur la programmation, mais je veux vous faire prendre conscience que nous sommes les maitres de nos pensées. Tout ce que tu mets après « Je suis … » pour ton cerveau est vrai. Un exemple, je suis un modèle pour mes enfants, vous met dans un mode où vous allez faire attention à ce que vous dites ou faites. Parce que vous savez qu’ils vous considèrent comme un modèle. Vous ne voulez pas que vos enfants voient de mauvais comportements ou de mauvaises paroles, dites de votre part, pour ne pas briser leur imaginaire.  La commande qui suit « Je suis … » est très puissante dans votre subconscient.  Vous venez de faire de la programmation sans le savoir.

Depuis quelques semaines, j’ai apporté des changements dans ma routine matinale. Étienne Boulay, ex-joueur de football de la Ligue canadienne, suggère de boire 500 ml d’eau au réveil, pour donner de l’eau à notre corps qui a manqué d’hydratation durant notre sommeil. Depuis près de 3 semaines que j’ai apporté ce changement. Et moi qui n’aimait pas l’eau, je réalise qu’avec ce changement, je consomme 3 litres et demi d’eau par semaine, un immense changement dans ma vie. J’ai programmé mon cerveau pour que tous les matins en me levant je prenne mon 500 ml d’eau en faisant ma routine matinale. Au début, je trouvais ça beaucoup, mais je m’y suis habitué et je suis toujours surpris quand je le termine. Aussi j’ai commencé à méditer 3 fois par semaine. Cette période, que je me donne, m’oblige à faire un arrêt et de prendre du temps pour moi. Ces changements à ma routine matinale m’ont aidé à diminuer mon stress, mon anxiété de performance et mon sentiment de culpabilité envers moi-même.

Aussi le plus grand changement que j’ai apporté à ma vie, a été de ne plus être réveillé par un réveil matin. Il y a près de 25 ans déjà que j’ai arrêté cette pratique. Pour moi, chaque matin que la musique partait ou le son strident du réveil matin, ça déclenchait en moi un stress épouvantable. Je me réveillais avec une urgence et le sentiment que j’étais déjà en retard. Je me levais, je poussais dans le derrière des enfants pour qu’ils se préparent pour l’école, on se partageait les tâches Josée et moi, pour que nous ne soyons pas en retard au travail.  À partir de ce moment, je me suis couché avec la volonté et le désir de ne pas passer tout droit. Je programmais mon cerveau de toutes les tâches que nous avions à faire le matin, et je vous dirais que nous avons réussi, pas à la perfection, mais une chose est certaine, le réveil fut moins brutal que nos réveils antérieurs et moins stressants.

Avez-vous remarqué que lorsque vous vous levez en retard, souvent rien ne fonctionne comme les autres matins. Et après quelques situations qui accrochent, on se dit que tout va mal ce matin et effectivement tout va mal. Vous affirmez à votre cerveau que rien ne va et c’est ce qu’il vous donne. J’aimerais que vous preniez conscience de la force du mental. La vie n’est pas un film, mais Bob dans les Boys le répétait sans cesse. « La force du mental » quel message à en tirer.

En terminant, certains diront que c’est facile à dire, mais à faire c’est autre chose. Je vous invite à essayer; moi je suis l’exemple : quand on veut apporter un changement pour être bien, on peut réussir. Il faut la volonté et cette volonté, nous l’avons tous. Il faut se mettre en action et apporter les changements que l’on doit apporter pour être bien dans notre vie. Pourquoi attendre d’être à deux doigts de perdre la vie pour réaliser qu’elle est importante pour nous.

Motivaction.coach

6, rue Béram

L’Épiphanie (Québec)

J5X3J1

514-609-7739

http://www.motivaction.coach

info@motivaction.coach

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :