Qui suis-je pour juger?

J’aimerais vous entretenir sur cette question; une partie de cette infolettre est un extrait du livre de la renaissance de Marc Gervais. Personnellement, je trouve triste, qu’encore aujourd’hui, les gens soient portés à juger les autres qui sont le moindrement différents d’eux. Souvent les gens qui sont différents des autres se font juger. Les gens jugent souvent par peur, par ignorance ou parce qu’ils souffrent d’un complexe de supériorité ou d’infériorité. Lorsque tu juges un autre être humain, pose-toi la question : « Qui suis-je pour juger ?».

 Remarquons que les gens qui jugent les autres vivent en général des problèmes d’envie ou de jalousie et ils sont souvent en manque d’amour. Si tu veux être respecté, commence   par respecter les autres. N’oublie jamais que les gens qui parlent des autres, parlent aussi aux autres de toi.  Avez-vous déjà entendu ceci : « Il faut marcher un kilomètre dans les souliers de ton voisin avant de porter un jugement ». Accepte comme règle de vie de ne pas juger et de ne pas critiquer les autres et le monde ne s’en portera que mieux.

Lors de ma participation au cours « Les clés de la sérénité » de Robert Tessier, j’ai appris à accepter les autres tel qu’ils sont. J’ai compris : Qui suis-je pour juger quelqu’un quand je ne connais pas le terrain dans lequel il joue.  Quelles sont ces expériences de vie, avec quel démon est-il confronté? Quelles sont les émotions avec lesquelles il vit? Toute personne affronte ces situations avec le bagage qu’il s’est construit avec les années.

Un jour Robert Tessier nous fait faire un exercice que l’on appelle le 15-15 : on se trouve quelqu’un, on s’assoit face à face, on doit parler de nous pendant 15 minutes et ensuite nous inversons les rôles. Le plus dur n’est pas de parler pendant 15 minutes, mais d’écouter notre ami pendant 15 minutes sans intervenir.  Durant ce processus, j’ai pris conscience que plus mon ami parlait,  plus que mon jugement s’effaçait. Pourquoi? Parce que plus je l’écoutais, plus je comprenais le terrain dans lequel il vivait. Et des fois, je me posais la question : Aurais-je réagi comme lui dans une telle situation?

Ces cours des clés de la sérénité ont fait de moi un homme qui a cessé de juger les autres et de les accepter tel qu’ils sont. D’apprendre à apprécier les êtres humains de par leur différence, j’ai grandi intérieurement. Maintenant à tous les jours quand je rechute et je commence à avoir un jugement, je me pose la question : Qui suis-je pour juger?  Et dans ma tête, au même moment, mon cerveau expulse tout jugement et je me mets en mode réception d’accepter cette personne tel qu’elle est. 

Vous vous demandez sûrement «Est-ce facile à faire », je vous dirais non. Mais de commencer à mettre en pratique cette question dans votre quotidien, je peux vous assurer que vous ne vous en porterez que mieux. Et que vous ne ferez plus partie des gens qui parlent des autres, et vous deviendrez un modèle, un mentor pour tous vos amis.

Motivaction.coach

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :