La motivation!

Aujourd’hui, j’avais le goût de vous parler de motivation. Pour débuter, je voulais savoir d’où venait le mot motivation; il vient du terme latin motus («mouvoir») et motio («mouvement»). Pour la psychologie et la philosophie, la motivation désigne toutes ces choses qui mettent en action une personne à réaliser certaines actions et à y persister jusqu’à arriver à ses objectifs.

Pour moi, ce concept est associé à la volonté de faire l’effort de se mettre en action. Lorsqu’une personne est motivée à faire quelque chose, elle considère que ce quelque chose est nécessaire et convenable pour atteindre son objectif. Souvent, les gens trouvent la motivation dans un désir ardent de réaliser un objectif pour avoir un sentiment de satisfaction.

En faisant une recherche pour écrire cet article, j’ai remarqué qu’il existe plusieurs motifs qui mettent les gens en action; tous ces motifs sont assujettis à combler un besoin.  Lorsque l’être humain comble un besoin, il est logique de penser que la motivation est à son maximum.

D’autre part, la démotivation est l’opposé de la motivation. Elle dénote un sentiment de désespérance, un manque d’enthousiasme, d’énergie. La démotivation est une conséquence directe aux gens qui n’ont pas d’objectifs ou de buts à atteindre. Souvent, les gens qui manquent de motivation sont des gens qui ont de la difficulté à se projeter dans le futur.  Ces personnes sont fragiles. Lorsqu’un obstacle se présente devant eux, ils abdiquent facilement.

Je travaille continuellement à être motivé. Suis-je différent des autres ? Non, des fois j’ai mes moments de démotivation.  Cette crise mondiale de la pandémie est après nous avoir tous. Au cours des dernières semaines, l’incertitude de savoir si nous pourrons nous rassembler à Noël m’a terriblement dérangé. Je me sens fragile. Aussitôt que je suis devant une situation, je vois la montagne plus haute qu’elle ne l’est en réalité.  Je prends du recul et je me dépose, je mets en pratique tout ce que j’ai appris dans mes thérapies personnelles et mes cours des clés de la sérénité.

De reconnaitre que nous vivons des situations pas faciles nous rend plus humains.  C’est lorsque nous nous croyons plus forts que tous les autres, que nous réalisons que nous sommes très fragiles.  Nous sommes des êtres d’émotion, nous avons des sentiments, et nous avons des forces intérieures qui peuvent nous faire voir la montagne moins haute.

Les clés de la sérénité m’ont appris à faire un exercice que nous appellerons le lâcher prise. On se levait debout, on fermait les yeux, nous tendions les bras en avant et, la chose que nous voulions lâcher prise, on la tenait dans nos mains, on ouvrait les mains et on regardait la chose tomber. Les premières fois, je trouvais cet exercice niaiseux. Jusqu’au jour où j’ai compris quelle sensation je vivais lorsque je faisais le vrai lâcher prise.

Depuis ce jour, j’enseigne cet exercice à beaucoup de mes amis, je le mets en pratique très régulièrement. La réussite de cet exercice est garant de la motivation que nous avons à vouloir régler la situation. Depuis j’ai décidé d’enseigner la motivation en écrivant des articles et en créant mon blogue motivaction.coach.  Si certains d’entre vous aimeraient vivre cette expérience.., contactez-moi en privé.

Motivaction.coach

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :