Vous faites-vous confiance?

En me levant ce matin durant ma période de réflexion matinale, j’ai eu un questionnement, sur la confiance en soi. Je pense que je n’ai pas de problème avec la confiance en moi mais, je dois admettre que des fois j’ai des doutes. En faisant des recherches sur la confiance en soi, j’ai trouvé multiples textes qui ont poussé m’a réflexion à vous écrire sur le sujet.  Nous avons de la difficulté à nous faire confiance.

Vous avez tendance à manquer de confiance en vous? Vous ne dites pas spontanément « Je »? Vous employez souvent « on » pour parler de vous? C’est qu’au fond, vous avez l’impression de ne pas vous connaître véritablement. En revanche, il y a une chose dont vous êtes très conscient : c’est de votre peu de valeur, de vos carences, de vos défauts !

D’ailleurs, dès que quelqu’un vous adresse une critique, vous la recevez immédiatement de manière personnelle sans vous interroger sur son bien-fondé? Vous avez une facilité à penser que les autres sont meilleurs que vous et qu’ils ont toujours raisons?

Vous avez souvent du mal à donner votre avis et à exprimer vos sentiments, d’où votre difficulté à accepter les compliments et les remerciements? Prendre une décision est une expérience douloureuse : vous évitez donc de vous retrouver dans des situations qui exigent une résolution?

Avoir une confiance excessive n’est pas mieux Vous êtes tellement sûr(e) de vous que vous ne comprenez pas, par exemple, comment une personne ne peut pas saisir immédiatement ce que vous lui dites. Cette incompréhension est pour vous une source d’agacement, car vous êtes persuadé de détenir la meilleure solution. Vous êtes naturellement enclin à mettre en avant vos qualités et vos succès.

Normalement les personnes qui ont une confiance excessive sont dotées d’une autorité et d’un goût pour les défis, vous êtes conscient de l’influence que vous exercez autour de vous. On peut compter sur vous dans les situations difficiles, votre obstination est rassurante.

Une personne ayant une confiance excessive va accepter de se lancer dans des projets ou elle est certaine qu’elle va en retirer plus de positif qu’elle en aura investi.

Je crois que le mieux est d’avoir une confiance réaliste, de bien connaître nos forces, nos faiblesses. De savoir s’adapter aux événements de la vie sans se sentir insécurisé. Aussi, une fois que nous sommes conscients de nos qualités il faut apprendre à rire de nos défauts. Pour moi c’est le plus grand travail que j’ai à faire personnellement. Aussi, savoir reconnaître que l’on s’est trompé est pour moi une grande marque de confiance en soi. Reconnaître nos torts sans nous détruire pour autant. En terminant, je souhaite que vous puissiez répondre à cette question en réfléchissant sur le type de confiance que vous pensez détenir et comment vous pensez améliorer cette confiance en vous car, pour moi, c’est l’un des plus grands problèmes de l’humanité.  Il m’est difficile de savoir quand j’ai acquis cette confiance réaliste qui m’habite, mais je sais une chose, mes lectures, mes recherches, mes relations avec les autres sont sûrement une suite logique de vouloir m’améliorer constamment toujours en voulant aider les autres. Je crois sincèrement qu’en aidant les autres on s’aide soi-même. Bonne réflexion sur la confiance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :