Est-ce que je sais écouter?

« Un bon leader encourage ses collaborateurs à lui dire ce qu’il doit savoir, et non pas ce qu’il veut entendre ».  John C. Maxwell

Certains d’entre-vous se disent très bons à l’écoute des autres. Moi je suis la preuve vivante, que j’ai toujours pensé être meilleur pour écouter. Un jour, lors d’un exercice durant mes cours des clés de la sérénité, Robert Tessier nous faisait faire un exercice de se placer deux personnes ensemble et on appelait cet exercice le 15-15. Le concept de cet exercice était de laisser parler l’autre pendant 15 minutes sans l’interrompre et de seulement ouvrir grandes nos oreilles et l’écouter vraiment. Cet exercice m’a été très révélateur pour moi; j’ai compris, à ce moment, que je ne savais pas écouter. Après que la personne a terminé son temps,  on inverse les rôles. Ce fut pour moi aussi difficile de parler pendant 15 minutes que d’écouter pendant 15 minutes. Je recommande aux gens qui voudront faire cet exercice de le faire avec une personne que l’on ne connaît pas, c’est plus facile. Et pour moi, c’est le meilleur exercice pour apprendre à connaître quelqu’un.

La théorie nous explique que pour qu’un leader ait du succès, il doit savoir écouter. Des fois, ce ne sont pas toujours des paroles que l’on entend, mais des signes ou des gestes que les gens font qui dénotent un certain problème à traiter. Personnellement, je n’avais pas une bonne écoute quand je me suis lancé dans le leadership. Pour m’aider à apprendre à mieux écouter j’ai fait des recherches sur internet et j’ai trouvé des pistes que j’ai mises en pratique.

Un des exercices que j’aime faire est de poser une question, laisser l’autre personne vider la question sans l’interrompre et de poser une deuxième question à partir de la réponse de la première question. Ce qui entame une discussion en mettant en premier plan l’écoute active.

De plus en plus aujourd’hui, nous parlons de l’écoute active, concept mis en évidence par Carl Roger, psychologue américain. Ce concept est fortement lié à l’expression des sentiments. Il trouve rapidement des applications dans le monde entrepreneurial et notamment dans les relations d’affaires. L’intérêt de cette pratique est de mettre en confiance l’autre, qui se sent compris et reconnu. Dans les relations d’affaires, on parle d’une relation gagnant/gagnant.

Pour pratiquer l’écoute active, il faut savoir écouter, et poser les bonnes questions. Il faut d’abord savoir se taire et ouvrir très grandes ses oreilles. Il faut être capable d’empathie, et avoir un bon sens de l’observation car souvent les non-dits sont très révélateurs. Je vous invite au cours des prochaines semaines, à porter une attention toute particulière à votre sens de l’écoute. Regardez les grands interviewers comment ils mènent leur rencontre avec des intervenants.  Portez une attention particulière sur le genre de question qui leur sont posés.

En terminant, je vous demande de prendre le temps de vous analyser sur votre capacité d’écoute. Soyez honnête avec vous-même, puisque c’est seulement vous qui connaitrez le résultat de votre analyse.

Soyez attentif, au cours des prochaines semaines, je vais vous annoncer une bonne nouvelle. Je vais offrir aux gens qui me suivent et qui s’abonnent à mon site de motivaction.coach une offre intéressante qui va permettre à certains d’entre eux de continuer leur développement personnel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :