Ce que je veux!

J’ai fait un exercice pour savoir ce que je veux dans ma vie. Je suis à un moment où je me pose énormément de questions. Où suis-je, qui suis-je, qu’est-ce que je veux et évidemment ce que je ne veux pas. Depuis quelques temps, j’essaie de faire un bilan de ma vie, de mes implications, de mon bénévolat, de mes amitiés. Évidemment cela me pousse à me regarder face à face avec moi-même en toute vérité et de prendre conscience de mes succès et de mes échecs.

Après toutes ces réflexions, me voici à la croisée des chemins où je vais avoir durant la prochaine saison hivernale 60 ans. Excellente période pour faire un bilan, mais aussi pour faire des projections, comment je veux vivre mes années futures. Je catégorise beaucoup ma vie en étapes : de petits à mon adolescence, à ma vie d’adulte, à ma vie de parent, d’employé et de gestionnaire, à ma vie de grands-parents et bientôt à ma vie de retraité.

Dans mon cheminement, j’ai écrit ma raison d’être qui est mon chemin pour le restant de ma vie. Il a fallu que je me pose la question, qu’elle soit ma raison d’être. J’ai débuté par me demander ce qui était important pour moi. Souvent, nos raisons d’être sont basées sur une information importante : quel travail aimerais-je faire et pour lequel je serais prêt à ne pas toucher de salaire, mais qui serait tout de même rémunéré. J’ai fait du mentorat avec les optimistes, totalement bénévole. Je me suis découvert cette passion d’accompagner les gens dans l’atteinte de leurs objectifs. En les accompagnant, j’ai fait découvrir à ces gens des forces qu’ils avaient en eux et qu’ils ignoraient. Souvent les gens que j’ai accompagnés ont grandi pas juste par rapport à l’optimiste.  Pour moi, le mouvement optimiste est un mouvement qui nous permet de grandir dans une philosophie de vie encourageante.

Voici ma raison d’être : inspirer les autres à concrétiser leurs rêves les plus chers, et à utiliser les habiletés à inspirer, motiver et outiller les gens afin qu’ils puissent atteindre le bonheur auquel ils aspirent.

Dans mon cheminement, j’ai lu l’Alchimiste de Paulo Coelho, où la ligne directrice de l’histoire est de suivre le chemin d’un berger qui veut réaliser son rêve. Tout au long de l’histoire, nous accompagnons ce berger dans la quête de son rêve. Pour bien définir ce que l’on veut vraiment, il faut se poser les vraies questions.  Dans le livre Le Succès, selon Jack Canfield, on nous présente cela comme un chemin où nous devons coucher sur papier nos désirs, nos rêves les plus chers. Ne pas se donner de limite est un exercice qui vous fera découvrir un monde extraordinaire ou rien n’est impossible. Tout est possible, l’avenir nous appartient.

Canfield nous demande d’écrire dans 8 catégories déjà définies, nos désirs, nos rêves les plus fous. Voici les catégories sur lesquels nous devons faire le travail, 1- Finance, 2- Emploi-carrière-entreprise, 3- Relations, 4- Santé et forme physique, 5- Temps libres et loisirs, 6-  Croissance personnelle et spirituelle, 7- Biens matériels, 8- faire une différence-contribution-services. Alors je vous invite à écrire sur une feuille vos désirs ou vos rêves dans chacune des catégories. Prenez le temps de penser d’en trouver un minimum de 3 par catégorie, ce qui vous donnera 24 rêves et désirs à réaliser.  Ensuite, sélectionnez dans chacune des catégories celui qui est le plus urgent à réaliser et qui vous motiverait à continuer de travailler pour atteindre les autres rêves ou désirs.  Et voilà vous avez défini les objectifs qui mettent la table de votre plan d’action, que l’on doit débuter dès maintenant.

En résumé cette semaine, prenez le temps de faire les deux exercices, trouvez votre raison d’être et faites la liste de ce que voulez pour les 8 catégories soumises par Canfield. Ensuite, gardez à vue votre raison d’être, tous les matins répétez-la, pour qu’elle devienne instinctivement votre objectif.  Une fois par semaine, regardez votre liste des 8 catégories, de vos rêves et de vos désirs, demandez-vous si les actions que vous avez faites sont en ligne directe avec vos objectifs dans chacune des catégories.  Alors ne négligez pas de faire les deux exercices, car déjà d’écrire notre raison d’être et de lister nos rêves et nos désirs dans les 8 catégories, nous met déjà en action.

En terminant, sachez que de connaître pourquoi nous faisons toutes ces choses dans nos vies nous démontre notre raison d’être. Ne perdez pas espoir. Le chemin de la victoire est parsemé d’embuches. Mais de connaître la destination finale ne peut que nous tracer le chemin pour réussir. Alors, à partir de maintenant, prenez l’engagement de faire ce que vous voulez faire.

Motivaction.coach

6, rue Béram

L’Épiphanie (Québec)

J5X3J1

514-609-7739

http://www.motivaction.coach

info@motivaction.coach

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :