La critique!

Depuis que le monde est monde, la critique fait partie de nos vies. J’ai souvent attribué à la jalousie, le mot critique. Je me disais que les gens critiquent parce qu’ils sont jaloux. Nous remarquons que cela arrive souvent avec les gens qui ont des choses que les autres n’ont pas.  Le plus bel exemple, les millionnaires, les gens critiquent les millionnaires parce qu’ils ont de l’argent et pour les critiqueux, ils la dépensent pour des choses inappropriées selon eux.  Mais posons-nous la question « comment aurait réagi notre critiqueux s’il avait été millionnaire ».

Nous ne savons pas comment la critique à répétition peut détruire quelqu’un. Regardez votre vie, vous avez surement des millions d’exemples de personnes qui ont détruit des personnes ou des carrières en critiquant leur prochain.  Souvenons-nous des gens de qui nous avons entendu dire « lâche la cuisine ce n’est pas bon ce que tu fais », « arrête le sport, tu ne seras jamais Wayne Gretsky » ou, « tu sais, investis dans tes études, l’art ce n’est pas pour toi ».

Demandez-vous ai-je été cette personne? Si oui, serait-ce possible que j’aie détruit des carrières. Mais l’important, aujourd’hui, est de prendre conscience des choses que l’on doit changer. Pour continuer, est-ce que selon vous tous nos chefs québécois n’ont jamais raté une recette?  Est-ce que la Ligue nationale est composée de juste des Wayne Gretsky? Est-ce que nos grands peintres, sculpteurs et artistes ont tous réussi leur première œuvre. Les réponses à toutes ces questions sont non. C’est à force de travail qu’ils sont devenus ce qu’ils sont devenus. Ont-ils reçu des critiques non justifiées, j’en suis certain, mais ils ont continué à pratiquer dans le but de faire mentir les critiques.

Il existe deux genres de critiques. La critique constructive et la critique non justifiée. La critique constructive est, pour moi, la seule à laquelle j’accorde de l’importance, car elle me permet d’acquérir de nouvelles connaissances. Quand je reçois une critique, je demande à cette personne pourquoi. Qu’est-ce qu’elle n’a pas aimé? Si la personne est honnête, elle va me partager son analyse et ensuite je vais la remercier de sa franchise et je vais prendre note. Car, pour moi, sa critique est justifiée; elle a des arguments et son intention, en me faisant part de son analyse, est que je m’améliore. Aussi je ne serais plus gêné de lui montrer mes œuvres parce que je sais qu’elle sera honnête avec moi.

La critique non justifiée est la critique qui cause plus de mal que de bien. Souvent, elle est gratuite, elle vient d’une personne qui n’aurait jamais osé faire ce que vous avez fait! Vous avez certainement tous reçu des critiques non justifiées. Quand vous demandez à votre interlocuteur pourquoi, il bégaie, il essaie de se sortir de ça par des parce que… en hésitant. Je pense qu’il ne faut accorder aucune importance à ce genre de critiques.

Si maintenant vous réalisez avoir été ce genre de personne, alors apportez des changements dans votre façon de vous comporter. Moi j’ai été cette personne et j’ai changé, parce que j’ai longtemps été jaloux des gens qui avaient de l’argent. Je viens d’un milieu ouvrier, d’un quartier de travailleurs, où les gens riches étaient rares.  Pour m’aider à bien comprendre, je me suis intéressé à ces gens qui font de l’argent. J’ai lu des biographies de gens qui ont réussi. Tous sont unanimes : ils ont eu des bouts difficiles, très difficiles et ils se sont souvent remis en question.  Mais ils ont tous les mêmes critères : des passionnés de leurs modèles d’affaires. Alors, j’ai compris que, si je voulais devenir millionnaire, je devais faire comme eux, devenir un passionné.

Je ne pense pas que mes critiques envers ces gens les aient affectés. Parce qu’ils doivent en avoir entendu des pires. Mais si je m’étais acharné sur une jeune artiste qui débutait, un jeune sportif qui avait des rêves de la LNH, ou un jeune qui rêvait d’avoir un restaurant, je lui aurais dit « tu sais tes biscuits, sont un peu durs, ou ont un drôle de goût ». J’aurais certainement tué le rêve de ces enfants.  Alors je vous invite à changer, à partir d’aujourd’hui quand vous voudrez critiquer,  demandez-vous, ferais-je mieux qu’eux! Et si l’envie de critiquer vous titille, demandez-vous quel conseil vous pourriez leur donner pour ne pas tuer leurs rêves. Car qui sommes-nous pour tuer les rêves de ces gens?

Dans ma vie, j’ai rencontré tellement de tueurs de rêves à qui j’ai accordé tellement d’importance, qu’ils ont fait que j’ai découvert plus tard ma force intérieure, mon estime de moi. Quand vous croyez en vos rêves, vous devenez invincible. J’aurais tellement d’expériences personnelles à vous partager pour vous démontrer qu’avoir confiance en soi déplace des montagnes. Moi je veux que nous apportions des changements à notre société. Quand Josée et moi avons été gouverneur optimiste, notre thème était « venez changer le monde ». En 2010-2011, nous croyions que notre contribution aux optimistes aurait aidé notre société; je crois que nous y avons contribué du mieux que l’on pouvait. C’est pourquoi je n’ai pas terminé de changer le monde, mais je commence par changer mon monde. J’ai fait taire et mis au défi tous les critiqueux de ma vie. Ceux qui me disaient « arrête d’écrire, tu fais trop de fautes, tu ne connais pas ton français ».  Je me suis choisi, j’ai un excellent correcteur, un ami indispensable à qui je dois tout. Cette amitié fut créée par les optimistes qui ensemble ont changé le monde. Merci d’être dans ma vie, je te suis très reconnaissant.

Mais ma volonté d’écrire était plus importante que ces critiqueux qui m’abaissaient sans cesse. En terminant, quel genre de critiqueux êtes-vous? Si vous êtes du mauvais côté alors, changez.

Venez changer le monde!

Motivaction.coach

6, rue Béram

L’Épiphanie (Québec)

J5X3J1

514-609-7739

http://www.motivaction.coach

info@motivaction.coach

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :