Le privilège du temps

Depuis quelques temps je prends conscience du temps. Cette semaine j’ai décidé de vous entretenir sur le temps, le temps qui passe, le temps que nous travaillons, le temps pour le couple, etc. Mon objectif est de vous arrêter à prendre du temps pour vous et aussi à analyser tout le temps que vous prenez pour les autres. Au cours des dernières semaines, j’ai réalisé que le temps passe très vite, que les jours, les semaines, les mois et les années s’accumulent sans que l’on prenne le temps d’être conscient que les années avancent.

Récemment, en imaginant arrêter le temps en me sélectionnant des périodes pour moi me fait prendre conscience que j’ai beaucoup de temps que je perds pour les autres et non pour moi. Je vous ai déjà parlé des 86400 secondes que nous avons à tous les jours. Je ne vous ferai pas l’histoire de cette réflexion. La tournure que je veux donner à mon billet cette semaine, est de prendre le temps d’apprécier ces moments pour vous comme des privilèges que vous vous octroyez. La définition du mot privilège dans le dictionnaire français nous parle d’avantage exclusif, droit particulier, accordé à quelqu’un ou à une certaine catégorie de population.

Pour moi, le mot privilège se résume beaucoup à un bon souper avec des amis où nous échangeons ensemble, où l’on quitte le restaurant avec la satisfaction d’avoir vécu un moment privilégié.  Un autre grand privilège est les discussions que nous avons avec nos enfants, le temps que nous passons avec eux est un temps qui ne reviendra jamais. Mes expériences passées me démontrent qu’une discussion avec notre enfant peut nous sembler banale mais, bien des années plus tard, il vous rappellera ce moment d’échange comme un moment marquant pour lui ou pour elle dans sa vie. Lorsque nous sommes grand-parent, tous les moments avec nos petits-enfants sont des moments de privilèges exceptionnels.

Réfléchissez, faites un arrêt et rappelez-vous des moments où vous avez senti vivre un moment privilégié avec vos parents, grands-parents, enfants, petits-enfants, amis etc. Je vous invite à saisir ces moments que vous vous choisissez pour vivre des instants de privilèges avec des gens que vous appréciez. Pour vivre ces moments, il est bien évident que vous allez changer votre planification de votre journée, mais prenez le temps de déguster ces moments de privilèges et le reste attendra.

J’aurais tellement d’exemples à vous donner mais pour moi, faire un arrêt dans un café pour déguster et lire, ce 30 ou 60 minutes est du temps pour moi.  Prendre le temps de m’asseoir avec mes petits-enfants sur le bord de la piscine, les regarder se tremper les pieds et de les écouter me raconter leurs journées, quel moment de bonheur.  Avoir eu la chance de travailler avec mon beau-père, puisque mon père est décédé alors que j’avais 13 ans. M. Galarneau a été pour moi un modèle depuis qu’il est parti, ces moments de travail et de discussion me manquent énormément. Mais la vie est bien faite. Aujourd’hui c’est moi qui laisserai à mes descendants des images de moment de privilèges qui, je l’espère, se rappelleront. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :