Qui suis-je?

Plus le temps passe, plus je prends conscience du genre de commentaires que les gens portent gratuitement.  Je ne sais pas si c’est l’âge ou mes soirées de thérapie qui m’amènent à prendre acte de ce que les gens disent de nous. En premier exemple,  voici ce qui m’arrive souvent lorsque je laisse des messages : je leur donne mon nom, mon numéro de téléphone et la personne au bout de la ligne me demande « êtes-vous le vrai Denis Lévesque?» Je leur réponds toujours la même chose que oui je suis Denis Lévesque, je ne sais pas si c’est le même que vous pensez, mais je suis Denis Lévesque. Des fois je pousse l’audace à leur demander si j’étais celui qu’elle pensait, est-ce que mon message serait acheminé plus rapidement?

Aussi, les gens se font parfois une opinion de nous qui diffère de ce que nous sommes en réalité.  Vous avez surement vécu cet exemple : vous rencontrez quelqu’un qui vous dit que «vous n’êtes pas le genre personne que l’on m’avait dit que vous étiez.» Drôle de coïncidence, les gens nous perçoivent différemment de ce que nous sommes. Pourquoi? Parce que nous ne voyons pas tous avec les mêmes yeux. Nos rencontres avec les gens laissent une opinion de nous à tout instant.  Ce n’est pas pour rien que nous disons qu’il faut faire une bonne impression dans les cinq premières minutes d’une rencontre.

La question que l’on doit se poser est : Qui suis-je?  C’est une question existentielle; pourquoi connaitre ce que les gens pensent de nous, plutôt que de savoir qui nous sommes?  Pour répondre à cette question, prenez un calepin et un stylo, et notez vos réponses…et soyez honnête.  Et à partir de ce moment-là, faites en sorte que les qualités que vous aurez inscrites dans le calepin transcendent votre personnalité.

Récemment des gens me témoignent de l’importance que j’ai eue dans leur vie; ma réponse à chacun d’eux a toujours été qu’à mes yeux, ils ont été plus importants qu’ils ne le pensent.  Car pour moi le partage des gens fait en sorte que nous nous améliorons constamment.  Les ordinateurs n’ont pas été les premiers à faire du copier-coller, l’être humain fait cela depuis des siècles.  Mais dans nos vies personnelles, comment tout cela s’applique-t-il?

Premièrement, commençons par prendre conscience de qui nous sommes, faisons transcender nos qualités pour que les gens les remarquent, prenons acte de toutes les qualités des individus que nous rencontrons et copions-les.  Si, après cet exercice, nous ne savons toujours pas qui nous sommes, alors recommençons. Si Thomas Edison avait cessé de travailler à trouver la solution pour éclairer le monde après des milliers de tentatives, l’ampoule électrique n’aurait pas été inventée. Il disait plutôt que toutes ces tentatives ne sont pas des échecs mais bien des solutions qui n’ont pas fonctionné.  Alors si Edison a essayé plusieurs fois, ne vous découragez pas lors des premières tentatives d’exercices.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :