Les obligations

Faisant suite à mon article de la semaine dernière, où je vous demandais de remettre à jour votre liste de rêves. Est-ce que vous avez fait ce travail, moi je l’ai fait et je dois vous avouer que je remets en question l’obligation de vous écrire un article par semaine, que je distribue tous les lundis matins. Mon rêve d’écrire un livre est toujours omniprésent, mais pour l’écrire, il va me falloir du temps. Pour avoir ce temps, puisque je travaille beaucoup et que je suis passionné par les défis que j’ai acceptés. Je dois priorisé certaines choses qui me font prendre conscience comme tout le monde, je n’ai que 86 400 secondes par jour.

Les obligations que nous en avons tous, que ce soit familial (conjoint, enfants et parents), des obligations professionnelles (travail, engagement, responsabilité) et aussi au niveau social (amitié, bénévolat, objectif personnel). Ces obligations sont des tâches qui nous demandent énormément de temps et qui font que nos semaines sont pas mal occupées. Des fois je me rends compte que nous sommes rendus le vendredi matin et les cinq derniers jours ont tellement passé vite. Les semaines passent, les mois et ensuite les années. Suis-je le seul à sentir que la vie se déroule à une vitesse grand V?

Je vous invite à faire un exercice, que je fais pour le travail, je prends note de tout ce que je fais dans une journée, les dossiers que je travaille, les actions que je prends, les rencontres que j’ai avec mes collègues, ou avec des personnes avec lesquelles je vais avancer l’organisation. Quand je prends un recul et je regarde toute la charge de travail que j’ai fait ou participer a faire, je réalise que je suis une personne qui respecte ces obligations. La majorité des gens n’ont pas conscience de toute la charge d’obligation qu’il respecte et du temps que chaque obligation prend. Je souhaite que vous preniez conscience de vos obligations, et que vous réalisiez que pour vous l’engagement que vous prenez envers vous ou autrui est une obligation que vous relevez.

Le mot obligation n’est pas négatif, certains prendront le mot au premier sens, mais pour moi, l’exercice d’aujourd’hui est de vous conscientisez à tous les engagements que nous prenons soit parce qu’elles nous sont demandées, ou soit parce que cela nous fait plaisir. Certains d’entre vous n’ont pas conscience de toutes les obligations que vous réalisez dans une semaine. Les fois que vous avez changé vos plans, pour aider vos enfants, vos amis ou un collègue de travail. Je crois que nous sommes des êtres de service, toujours prêt à aider les autres dans le besoin. Notre côté samaritaine est une des qualités des êtres humains.

Depuis janvier 2019, que je vous distribue un article tous les lundis matins, il est vrai que j’ai sauté quelques lundis, mais il est certain que je frôle les deux cents articles écrits. Au début je faisais des articles de 500 mots, aujourd’hui il n’est pas rare d’écrire des articles de près et de plus de 1000 mots. Quelle obligation, que de prendre du temps à chaque semaine pour vous donner mes commentaires sur mes lectures, sur mes recherches pour m’améliorer comme individus. J’ai décidé de vous les partager, parce que je sentais l’obligation de partager mes connaissances, pour aider des gens dans le besoin. Aujourd’hui plusieurs sources d’information existent, pour trouver des moyens de se motiver, d’aller dans l’action, d’avoir des objectifs de vie et de cheminer vers le sommet.

Je suis une personne qui n’a pas toujours eu cette énergie-là, comme bien des gens j’ai eu mes moments de doutes. L’écriture est le plus bel exemple, au début j’avais tellement de choses à dire et écrire, qu’il n’était pas rare d’avoir deux articles d’avance. Aujourd’hui chaque dimanche matin, la veille de la parution, je vis le syndrome de la page blanche. Malgré l’exercice de Julian Cameron dans libérez la créativité, qui nous invite à écrire tous les matins 4 pages de notes, sans ordre, sans sens, juste prendre le temps d’extérioriser ce que nous avons dans nos têtes au réveil. Je ne cesserais jamais de vous recommander de faire cet exercice, depuis maintenant plus d’un an et demi, que je mets en pratique cet exercice et cela atténue mes obligations et mes syndromes de la page blanche. Personne ne m’oblige à vous écrire.

Un autre doute qui commence à m’habiter est la perception que les gens ont de mes articles, certains d’entre vous prennent le temps de me dire ce que mes articles leur apportent et j’apprécie vos commentaires. Certains sont plus timides et ne le diront pas qu’ils lisent mes articles, de peur de recevoir des commentaires désagréables des autres personnes, mais surtout de savoir qu’il font une action dans le but d’assouvir les volontés d’aller chercher des outils pour les aider dans leur développement personnel. Je crois que nous devrions tous être à l’affut de nous améliorer comme individus. Ces dans notre ADN d’être des gens authentiques, des gens qui sont toujours prêts à aider les autres. Mais que faisons-nous pour nous aider soit même. Ce doute auquel je suis confronté quelques fois est toujours atténué par l’engagement que j’ai pris il y a trois ans d’écrire des articles pour aider les autres, mais en premier lieu de façon très égoïste de m’aider moi-même.

Si mes articles vous aident à passer à travers vos obligations de la vie sans laisser tomber, je vous invite à les partager à vos amis, car je suis certain si vous les appréciez, il pourront surement être appréciés par tous. Aujourd’hui à l’air des médias sociaux, j’ai beau connaître beaucoup de monde, mais sans votre aide, mes articles vont demeurer des articles écrits par un homme qui veut s’aider et aider son prochain. Mais pour pouvoir avoir un impact plus positif et améliorer ma détermination et mes obligations, j’ai besoin de votre aide. Prenez le temps de partager ces textes, je sais que pour certains d’entre vous, vous attendez avec impatience le lundi matin pour connaître le sujet de mon article. J’ai reçu de certains des sujets sur lesquels ils aimeraient que j’écrive, ce fut une motivation importante pour moi, parce que des fois ces des sujets que je n’aurais pas écrits normalement. 

Nous avons tous des obligations, moi je termine cet article quelques minutes avant de la distribuer. Au début de cet article, je voulais vous annoncer que je changerais la distribution au mois, pour éviter le stress de la page blanche que je m’impose toutes les semaines. Que ce soit à la semaine ou au mois l’obligation que je me suis imposée depuis trois ans n’est rien à côté du bien-être que cela me procure de vous partager mes impressions. Les incertitudes que nous avons tous avec nos obligations, nous devons les canaliser pour qu’il devienne des outils de motivation, pour ne pas laisser tomber quelque chose qui nous fait le plus grand bien. Alors merci d’avance à ceux qui partageront cet article, merci à ceux qui se reconnaitront dans les émotions que je vis quotidiennement, vous pourrez constater que vous n’êtes pas les seuls.

En terminant, on m’aurait dit qu’un jour j’écrirais 1 200 mots par semaine j’aurais dit qu’ils sont fous. On m’aurait dit que j’aurais demandé de l’aide de personne qui me sont inconnu de partager mes textes pour que je puisse avoir de plus en plus d’abonnés j’aurais dit qu’ils sont fous . On m’aurait dit qu’un jour ce doute d’hier deviendrait la motivation de demain, j’aurais dit qu’ils sont fous. Mais une chose est certaine, je me fais un bien immense et je souhaite vous en faire autant. Merci de prendre le temps de m’acheminer vos commentaires et vos besoins, ensemble on peut s’aider à ce que nos obligations deviennent des outils de motivation. 

Motivaction.coach

6, rue Béram

L’Épiphanie (Québec)

J5X3J1

514-609-7739

http://www.motivaction.coach

info@motivaction.coach

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :