Quoi faire pour être heureux?

Les êtres humains se posent cette question, de plus en plus souvent.  Les réponses peuvent être différentes, que l’on soit un homme ou une femme.  Mais pour moi, cette question est très légitime. De tous les jours, le besoin d’être heureux est une priorité que les gens veulent en privilégier. Souvent, il m’a été demandé : « Qu’est-ce que je dois faire pour être heureux ? ». Quand les personnes me posent cette question, je leur demande si c’est parce qu’actuellement tu es malheureux ; la majorité des fois, les gens me répondent, pas tant.  Alors je leur demande de prendre conscience de leur réponse.

C’est un besoin très primordial d’être heureux, c’est une sensation de plénitude, de joie, de réconfort.  Être heureux, c’est aussi très superficiel, quand pouvons-nous dire que nous sommes heureux.  Selon David Laroche, coach et motivateur, il enseigne huit faits pour être heureux. Dans ses termes à lui, il prétend de se placer dans un état de bonheur, je résume ceci par faire comme-si.  Mais parmi ces faits, certains ont retenu mon attention. Faire ce que vous aimez, récemment je vous ai parlé de cette situation, pour moi il est clair que pour être heureux, il faut au départ faire ce que l’on veut le plus au monde.  Que ce soit le travail, imaginez-vous vivre la situation de partir pour le travail à reculons parce que nous ne sommes pas bien dans la tâche que nous accomplissons. Que faisons-nous avec cela, sommes-nous heureux ?

Il préconise aussi d’agir en fonction de ses valeurs, ne faites jamais quelque chose qui est contre vos valeurs, car il n’y a rien de plus désagréable que d’être obligé de faire quelque chose qui est contre nos valeurs profondes qui font la personne que nous sommes. Le mot obliger ne va pas avec bonheur.

Pour être heureux, il faut se choisir. Prioriser des situations, des actions, que nous ressentons comme être humain.  Je crois que si notre société prenait plus le temps de valoriser les moments où nous pensons à nous, David Laroche, mentionne souvent dans ses chroniques, que les douleurs que nous avons vécues créent aussi du bonheur.  Quelle grande vérité, prenez le temps d’y réfléchir et vous m’en donnerez des nouvelles, pour moi ça à marché.

Les deux derniers points pour moi qui sont importants est d’exprimer de la gratitude, à tous les jours prenez le temps de dire merci à quelqu’un ou à quelque chose. Souvent le matin, en me levant, je dis merci à la vie, merci d’être encore là, merci aux gens que j’aime et qui font l’homme que je suis.  Il ne faut pas que les mercis soient des automatismes, il faut qu’ils soient sentis. Normalement, un vrai merci nous apporte une sensation agréable et pleine de bonté ; on dirait que notre cœur sourit.

En terminant, Laroche nous demande de regarder dans le passé et de constater tout le chemin parcouru, de regarder tous les moments de bonheur que nous avons vécus et réfléchir à la question du début quoi faire pour être heureux, et peut-être que votre réponse sera : continue de faire ce que tu fais, apprécie la vie et sois reconnaissant pour tout ce que tu as et ce que tu as fait et choisis-toi.

Motivaction.coach

Répondre à Anonyme Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :